Faire naître l’innovation

Faire naître l’innovation

Genopole intervient très tôt dans la chaîne de valeur de l’innovation biotech. Sa mission est de la détecter à son stade le plus embryonnaire, et même de la susciter. Tout un programme de dispositifs et d’actions, adapté en 2020 aux mesures sanitaires, est mis en place pour favoriser l’éclosion de projets innovants et de nouvelles thématiques scientifiques dans tout le champ biotech : santé, environnement, agro-alimentaire, bioinformatique, bioéconomie… L’objectif est d’attirer sur site des projets à fort potentiel, portés par des étudiants, doctorants, ingénieurs ou chercheurs, français et étrangers, et d’optimiser leur développement grâce à un accompagnement à la fois technologique, scientifique et humain.

Entreprises

Shaker, la formule tout-en-un Science & Business

Shaker, c’est une tête chercheuse d’idées innovantes ! Capter très en amont l’esprit inventif, laisser du champ à la liberté de chercher et du temps pour s’initier à l’entrepreneuriat, c’est toute la philosophie du dispositif. Avec en plus, la touche « esprit promo », conviviale et propice au partage d’expériences.

Le dispositif est à double détente : prouver scientifiquement la viabilité d’une innovation + se former à la création d’entreprise.

  • Le Lab Biotech équipé, partagé, gratuit, resté ouvert en 2020 dans le respect des consignes sanitaires, permet l’expérimentation, en mettant à disposition une paillasse, des équipements de laboratoires, une enveloppe pour l’achat de consommables et pour l’accès aux plateformes de pointe du campus.
  • Des formations collectives, à la propriété intellectuelle, au business model, au plan financier, à la recherche d’associés…, dispensées cette année en visioconférence, sont complétées par l’accompagnement personnalisé des chargés d’affaires de Genopole.

L’objectif est pragmatique : faire d’un chercheur, un entrepreneur. Depuis sa création fin 2017, Shaker a fait mûrir 36 projets innovants (11 sont en cours).
64 % des 25 projets, arrivés au terme du dispositif, ont été consolidés en sociétés. 69 % d’entre elles ont poursuivi l’accompagnement Genopole, au sein
du dispositif Booster.

Faire naître, c’est aussi faire connaître. Le 9 janvier 2020, une journée portes ouvertes, à laquelle ont été associés les partenaires de Genopole (Bpifrance, CCI Essonne, Peips-Université d’Évry, Satt Paris Saclay, iPAZ, Pôle emploi, Réseau Entreprendre…) a donné la parole aux 5 lauréats de la 6e promotion pour présenter leur projet auprès d’un public d’une centaine de personnes.
Le 1er octobre 2020, une Welcome Session, 100 % digitale, a offert une tribune aux 8 lauréats de la 7e promotion, pour les associer d’emblée à la communauté génopolitaine.

Édito
Recherche

Appel à idées innovantes : Genopole et le CHSF s’associent pour améliorer le soin aux patients

Donner au personnel soignant du Centre hospitalier sud francilien les moyens d’innover dans leur pratique médicale, telle est l’ambition de l’« Appel à idées innovantes » de Genopole. La 3e édition, soutenue par le Département de l’Essonne et Grand Paris Sud, a été lancée en 2020. Les candidats retenus bénéficient d’une aide financière, d’un accompagnement de Genopole et d’un accès privilégié à l’écosystème génopolitain. L’objectif : tester la faisabilité de leur idée avec l’appui d’un partenaire scientifique ou technologique du biocluster, et la transformer en un projet de recherche et développement. Au terme de cette nouvelle édition, 11 projets utiles dans la pratique des professionnels de santé ont été lancés et 6 nouvelles idées innovantes sont en voie de réalisation.
Gilles Lasserre, directeur général de Genopole : « L’Appel à idées innovantes est une composante majeure du partenariat construit depuis près de 10 ans avec le Centre hospitalier sud francilien… ».

Les thématiques des projets : outils connectés de suivi des patients, analyse automatisée en imagerie, télémédecine, éducation thérapeutique, dépistage de cancers, formation aux gestes médicaux par réalité virtuelle…

Édito
Appel à idées innovantes : Genopole et le CHSF s’associent pour améliorer le soin aux patients
Recherche

ATIGE : Faire naître de nouvelles équipes de recherche

Deux subventions Atiges (Actions thématiques incitatives de Genopole) ont été attribuées en 2020. Elles portent à 31 le nombre de chercheurs ayant créé leur équipe et ouvert de nouveaux champs de recherche grâce à ce financement de 250 k€ sur 3 ans. Marie Dewannieux concevra au sein de l’ART-TG des vecteurs viraux innovants pour la thérapie génique, en s’attachant aux facteurs de l’immunité qui limitent actuellement leur efficacité. Intégré au Laboratoire de Biologie de l’Exercice pour la Performance et la Santé (LBEPS) et en collaboration avec Généthon, Olivier Biondi explorera l’impact de l’exercice physique adapté sur la calpaïnopathie, en vue de nouvelles stratégies de soins pour cette fréquente myopathie des ceintures.

Recherche

Lancement de la Bourse de recherche biomédicale

En 2020, Genopole a mis en place un nouveau dispositif qui finance une année de Master 2 ou de thèse de science à des médecins ou pharmaciens. Les projets doivent être à l’interface entre un laboratoire du biocluster et un service du Centre hospitalier sud francilien.
Le Dr Dardari du service de Diabétologie est lauréat de la 1re édition. Dans le cadre de sa 3e année de thèse de l’Université d’Évry, sous la direction du laboratoire LBEPS, il recherche les facteurs responsables de la neuropathie de Charcot, qui détruit silencieusement la structure osseuse du pied de patients diabétiques.

Lancement de la Bourse de recherche biomédicale